28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 05:32

 

GORGONZOLA N° 19
Avec un dossier Spécial J.C Poirier

Le DicentimBlog reçoit le fabuleux : MAËL RANNOU.

 

Un superbe numéro de Gorgonzola n°19 spécial avec un dossier hommage sur J.C Poirier aux éditions l’Égouttoir. Une revue de Maël Rannou.
Voici un numéro spécial de la revue que l'on attend vraiment depuis longtemps...
Maintenant il faut se mettre à table pour déguster cette revue avec ce dossier spécial.

  Avec des études, des dessins, des planches, des illustrations...
Participent au dossier : Dominik Vallet, Christian Flamand, Jacques Kamb, Pinpin, muzotroimil, L.L. de Mars, Bé, Mandragore, Philippe Luguy, François Corteggiani, Yvang, Mircea Arapu, Ronald Grandpey et Maël Rannou...

Et surtout deux planches inédites en noir et blanc de Jacques Kamb.
Le titre de cette histoire : " Super Voltige " page 102-103 en hommage à Jean-Claude Poirier.
Quand Dicentim (de J. Kamb) rencontre les personnages de J.C Poirier.

Pour la sortie du sublime Gorgonzola 19, notre invité surprise et surprenant porte le nom de Maël Rannou.

 

FM : Comment avez-vous eu la bonne idée de faire un hommage à Jean-Claude Poirier dans votre revue Gorgonzola ?
 
MR : Jean-Claude Poirier est un auteur que j'ai toujours énormément apprécié, surtout pour son Horace que je lisais dans les vieux Pif Gagdet de mon père. Le dessin reconnaissable au premier coup d’œil, les couleurs et l'humour délicatement absurde m'ont durablement marqué. J'ai remarqué au cours de salons que de nombreux autres auteurs, très variés, avaient subi le même impact, et que tous se demandaient à la fois qui était cet homme et ce qu'il avait pu faire d'autre. Il se trouve que le sujet m'intéressait et que Gorgonzola consacre désormais un dossier historique et critique dans chaque numéros, l'occasion était bonne d'explorer ce sujet.

FM : Pour quelles bonnes raisons avoir invité Jacques Kamb dans cet Hommage ? 

MR : Je voulais dès le début que le dossier mélange des articles, des documents inédits et des hommages d'autres auteurs. Dans cet esprit je voulais qu'il y ai à la fois des auteurs alternatifs issus de la sphère que je fréquente et des auteurs de Pif Gadget, le mieux étant qu'ils aient connus Poirier. Il se trouve que Kamb était un proche de Poirier, il a même écrit quelques scénarios pour lui, et inversement. J'ai tout de suite voulu faire appel à lui et, fidèle à sa réputation, il a tout de suite répondu présent en réalisant deux pages inédites reprenant les personnages d'Horace et Supermatou dans une surprenante rencontre avec Dicentim. Décapant !

FM : De nombreuses autres personnes participent et font leurs apparitions dans ce dossier qui sont-ils ?

MR : Comme je l'expliquais, il y a des anciens de Pif, amis de Poirier : Jacques Kamb, François Corteggiani, Philippe Luguy et Christian Flamand - qui était l'assistant de Poirier et répond à un entretien très éclairant sur la façon dont il travaillait. Mircea Arapu fait aussi partie des anciens du journal, même si contrairement aux autres il n'a jamais connu Poirier, déjà décédé avant son entrée dans le journal.

On trouve également toute un panel d'auteurs plus où moins jeunes mais aux styles radicalement différents, ce qui créé un mélange très intéressant, témoignant de l'influence majeure de Poirier : L.L. de Mars, Bé, Mandragore, Pinpin, Ronald et murotroimil. Yvang, qui a réalisé la couverture, s'est aussi inscrit dans l'hommage en incluant le Soleil de Poirier, et en créant une quatrième de couverture à partir de pages d'Horace.
Enfin on trouve plusieurs texte : un de ma main sur le style de Poirier, l'entretien avec Christian Flamand cité plus haut, un long texte de Dominik Vallet sur toutes les séries - souvent méconnues - de Poirier et même un petit texte de l'académicien Marcel Achard ! Une rareté extraite du carton d'invitation d'une exposition de peintures de Poirier, présentée au milieu de nombreux autres documents inédits tirés de la collection de Christian.
  
FM : Cela fait déjà le 19ème numéro de Gorgonzola pour quand un prix de reconnaissance à Angoulême ?

MR : 19 numéros, 10 ans l'année prochaine ! Le prix d'Angoulême n'est pas une finalité même si bien sûr on serai ravis, on présentera le numéro, comme chaque années. Je sais que le jury apprécie la revue mais il y a tellement d'excellents fanzines... On persévère et on progresse, pour le reste on verra bien. Nous avons déjà reçu un prix, le Prix Alterna'Lyon 2011 du festival de BD de Lyon, c'est déjà bien.
 
FM : Parlez nous un peu de vous, vous êtes très prolifiques en fanzine, quelles sont les autres revues que vous avez réalisées ?

MR : Ho pas tant que ça... A la base il y avait le fanzine L’Égouttoir, créé avec mon frère et des copains, mais ça n'a duré que trois numéros, le temps de lancer Gorgonzola, qui avait une vocation beaucoup plus large, avec des auteurs dont je suivais les travaux, mêlant amateurs et professionnels... Le fanzine a beaucoup grossi mais l'esprit des débuts est encore là : moins régulier, plus massif et soigné mais c'est le même ! J'ai édité, mais sans m'occuper du contenu, d'une revue à vocation plus large que la BD, Oxymore, dont le dernier numéro était consacré aux dessins animés des frères Fleisher. J'en suis très content ! Tout ça peut se procurer sur http://legouttoir.free.fr

Et puis en juin j'ai lancé un egozine trimestriel, Ceci est mon corps, c'est surtout pour m'amuser, avoir un support régulier où je puisse avancer dans mes travaux et publier mes dessins sans me poser de question. C'est aussi un endroit pour regrouper mes planches et articles épars. Normalement le n°2 sort pour le festival de St Malo, en même temps que le Gorgonzola ! 

FM:
Vous avez dans votre besace d'autres atouts dessinateur, éditeur critique, scénariste... vous touchez un peu à tous ?

MR : Dessinateur pas trop trop, je fais ce fanzine, ça me fait plaisir, mais je n'ai pas vraiment d'ambitions ni de prétentions, je ne publie d'ailleurs pas mes dessins dans Gorgonzola car je trouve que je n'ai pas le niveau. Par contre j'aime vraiment beaucoup raconter des histoire, ce qui fait que j'ai scénarisé quelques histoires et plusieurs albums pour différents dessinateurs : Valaida Snow avec Emmanuel Reuzé chez BDMusic (2012), En retard ! avec Yvang chez le Moule à Gaufre et 24h sur la ZAD avec Ludovic Rio - et une préface de Jeanne Puchol - chez Vide Cocagne (2013).

La critique c'est un vrai bonheur, c'est vrai que j'écris beaucoup d'articles, principalement pour les site Du9 et Bodoï (ce serai bien de les mettre en liens), parfois je publie des petites choses sur d'autres sites ou dans des revues. Ce sont principalement des chroniques, je réalise aussi des entretiens, j'aime beaucoup ça ! Sinon, le reste du temps, je suis bibliothécaire. Et je tiens un blog sur la politique québécoise, et oui.
Bodoï : http://www.bodoi.info/     Du9 : http://www.du9.org/

 
FM: Vous êtes encore très jeune, comment voyez-vous votre avenir dans 30 ans dans l'univers de la bande dessinée ?

MR : J'espère continuer à éditer des livres et revues, à écrire sur la bande dessinée et à scénariser des albums. J'ai fait de formidables rencontres durant ces quelques années, et j'ai pleins de projets en tête. La chose que j'aimerai le plus ce serai de réussir à créer une maison d'édition viable d'ici quelques années... Mais dans trente ans... Je n'ai même pas encore vécu autant d'années !
 
FM: Je vais faire la dernère question en te tutoyant, celà te dérange pas ? Mon cher Maël tu veus bien nous dire comment faire pour découvrir le nouvel opus du Gorgonzola 19 ?

MR: On peut nous rencontrer sur les quelques salons que nous fréquentons (au premier rang desquels St Malo et Angoulême) et tout commander sur notre site dont j'ai déjà donné l'adresse mais que je remet par sens commercial http://legouttoir.free.fr
   
Un très grand merci Maël pour avoir répondu aux petites questions de cette interview et je te dis merde pour la sortie de ton Gorgonzola n°19.

Le saviez vous : L'Égouttoir est né en 1999 dans la tête du petit élève de sixième Maël Rannou. Différents numéros dessinés à un exemplaire sont réalisés avant que le fanzine évoluent en février 2004 vers une version papier A4 photocopiée à cent exemplaires réalisée avec son frère Glotz (qui signe alors GR) et quelques amis : L'Égouttoir faisait dorénavant partie de l'univers en expansion des fanzines de bande dessinée. Un second numéro en avril, un troisième en juin 2005. Mais comme ce fanzine restait trop lycéano-fanzineux, Maël Rannou décida de lancer en octobre 2004 le fanzine punk (ou plutôt pounk) Gorgonzola, s'étendant alors sur 20 pages.

 
 

SOMMAIRE DU DOSSIER :
Page 49. Dossier Jean-Claude Poirier, Page 50. Coin-Coin est un vilain Pinpin, Page 52 Supermatou muzotroimil,

Page 53 Luguy Philippe, Page 54 De quoi Poirier est-il la forme ? Rannou Maël, Page 61 Horace... Ronald,
Page 63 Zoom L.L. de Mars, Page 67 Les Fruits Cachés de J.C Poirier Vallet Dominik, Page 77 Corteggiani François,
Page 81 Super M’as-touvu Arapu Mircea, Page 83 Poirier au travail avec Christian Flamand Rannou M. et Flamand C.,
Page 92 Supermatou Mandragore, Page 95-96 Fétichisme, Gag-Illustration Poirier Jean-Claude,
Page 96 Fétichisme Achard Marcel, Page 96-100. Fétichisme : Croquis et planche inédite Poirier Jean-Claude,
Page 101 Fétichisme : photographies de Violaine et Jean-Claude Poirier , [Illustration]
Page 102 Super Voltige Kamb Jacques, Page 104. Modeste , Page 106. Salut Jean-Claude Corteggiani François.

Sortie officielle pendant Quai des Bulles : le 25 octobre 2013 par L'Egouttoir .
Pour en savoirs plus sur le numéro spécial
et pour le commander :
http://legouttoir.free.fr/
Le très bon blog de Maël :
http://maelrannou.canalblog.com

 

 


 
 
Copyright DicentimBlog 2013.
Illustrations de Jacques Kamb.
Illustrations de leurs auteurs.
Gorgonzola n°19 de Maël Rannou.
Interview de Maël rannou et Frédéric Maye.
Merci à Maël Rannou pour sa participation.
Reproduction interdite.
 

Publié par Mister Dicentim - dans hommage:a:kamb
commenter cet article

commentaires

Dicentim-Intro

> Bienvenue sur le DicentimBlog le premier et unique Site/Blog sur le fabuleux dessinateur de presse (Huma, VO) et BD (Vaillant, Pif Gadget)  Jacques Kamb (1933-2015) et les séries Dicentim, Couik, Zor et Mlouf, Zup, Zou, Charlot Kolmès, Teddy Ted, Pardaran, Loustik...
> Les illustrations sont de (ou d'après) © Jacques Kamb. Avec autorisation officielle de Jacques Kamb. © Kamb/Ayants-Droit. 
> Dicentim connu aussi sous le nom de Lantti, Slanten, Vakarcs, Pesetín, МАЛЕНЬКИЙ ФРАНЦ...

Bougre-De-Recherche

Bougre-de-Menu

  MENU
  MENU II
  LIVRE D'OR
   LIENS

Tête de Mule !!!