25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 06:34

et Couik dans les quotidiens !




- Un article inédit d’après les recherches de Frédéric Maye
,
et grâce à la découverte de Muzo3000.
 
 

> Cet article permet d’apprendre pour la première fois que beaucoup d’histoires de Dicentim le petit franc et Couik l'oiseau préhistorique ont été publiées dans les quotidiens régionaux.

On connaît de plus maintenant les titres de ces journaux. Le premier est  " La Marseillaise " et le seconde " L’écho du Centre " .

Le détail des quotidiens dans la suite de l'article (avec un peu d'histoire et de géographie pour mieux comprendre la présence des personnages).
 

 



 









> Dicentim le petit franc a été publié dans le quotidien " La Marseillaise ". Preuve que le nombre de lecteurs de Dicentim est bien supérieur au seul tirage de Pif-Gadget et de ses dérivés. Mais quoi de plus normal de voir Dicentim le petit franc édité dans un quotidien qui porte le nom de la Marseillaise.  

Un journal de Marseille et de la Provence (ne pas confondre avec le journal Parisien). Ce journal pendant longtemps d’orientation communiste change en 1997 de ligne éditoriale.

Le journal est fondé en 1943 par la volonté de la résistance communiste du Front National (ne pas confondre avec le parti d’extrême droite d’aujourd’hui).
 
 C’est en 1944 après la libération que paraît le premier numéro légal (depuis les locaux saisis du collaborateur " Petit Marseillais ").  

Un journal toujours indépendant distribué dans les Bouches-du-Rhône, le Var, le Gard, les Alpes-de-Haute-Provence, le Vaucluse et l’Hérault.
 
 

Comme les autres quotidiens régionaux communistes les séries de bandes dessinées issues de l’Humanité sont éditées (comme Pif le chien de Arnal).
 


> Pour en revenir à Dicentim le petit franc des rééditions d’histoires furent publiées de la moitié de l’année 1981 à fin 1983. Sûrement 150 planches furent éditées allant du numéro 251 de Pif-Gadget (premier épisode de Dicentim) au n° 392 . Les histoires en noir et blanc sont à suivre quotidiennement sous la grille de programmes de télévision.
 
 

Beaucoup trop d’histoires furent diffusées pour pouvoir les identifier facilement, certaines ne possèdent pas de titre. Pourtant on peut noter par exemple les histoires suivantes : L'ostrogoth et les Gogos, Le jugement de Poilenpogne, La fiancée du roi, L'épée de dame Ocléce …
 
 


> Couik l’oiseau préhistorique est présent lui aussi dans le quotidien " La Marseillaise ". Les histoires toujours en noir et blanc débute en publication au début de l’année 1980 ( soit un an avant Dicentim dans le journal ).


C’est avec les 20 premières aventures de notre cher volatile (de 1969) que les lecteurs le découvre dans le quotidien régional.


Puis notre Couik laisse la place à Dicentim le petit franc dans le journal (voir plus haut).


Le volatile préhisto reviens après l’achèvement de Dicentim en fin d’année 1983 et reste jusqu’au début de l’an 1984. C’est 10 nouvelles histoires qui font suite à la précédente publication. Avec toujours des pages publiées à l’origine dans Pif-Gadget en 1969 .

 

Les documents d’archives de Pif-Gadget pour les séries de Dicentim et de Couik indiquent la sortie de bleu d’imprimerie ou de ozalids en direction du quotidien.

La parution de Dicentim et Couik est confirmée de visu par le département d’archives du journal " La Marseillaise " (que je remercie).

 

















> Dicentim a été aussi publié dans le quotidien régional " L’écho du Centre ".

Au cœur de la France profonde les lecteurs ont eu le privilège de lire ou relire les histoires de notre héros accompagné de Bougredane et de Poilenpogne.
 
 

C’est en 1944 que " l’Echo du Centre " voit le jour et s’installe dans les locaux du " Courrier du Centre " quotidien suspendu pour être paru pendant l’occupation.


Les résistants dans un atelier clandestin ont emprunté en 1943 le matériel nécessaire pour le tirage de " Valmy " (l’ancienne appellation de " l’Echo du Centre ") au suspendu " Courrier du Centre ".
 
 

Le journal " l’Echo du Centre " fusionne avec " La Marseillaise " (aucun rapport avec le journal de Marseille dont on parle plus haut) en 1946 et revendique l’héritage de la résistance.
 

Le quotidien communiste (reste à cette adresse de 1944 à 1992) est distribué dans le Limousin en Haute-Vienne, Corrèze et Creuse, ainsi qu’en Dordogne et Indre.

Le journal propage le message du Parti Communiste. Mais il ne se présente pas comme " l’organe " du PCF et se différencie à sa manière par une ouverture large communiste. Les lecteurs parfois qui ont pris leurs distances avec le parti gardent un lien affectif et régionaliste avec le journal.
 

Le quotidien confronté à des difficultés financières récurrentes (parfois pour des problèmes de trésorerie, du changement de matériel de modernisation ou d’incendie…) doit souvent solliciter les lecteurs et ses amis. Qui répondent toujours présents et sont très généreux.

Mais le journal continue à être édité sous le nom de " L’écho " et conserve ses lecteurs.
 

Comme dans " La Marseillaise " le journal publie des séries issues du journal l’Humanité et l’Humanité-Dimanche.
 



> Et pour en revenir à notre Dicentim le petit franc le journal a édité des rééditions d’histoires de fin 1985 à fin 1987. En voici maintenant la liste complète.


C'est
242 planches qui furent publiées dans 71 histoires différentes qui ont pu être lues ou relues par les lecteurs de " l’Echo du Centre ".

L’identification totale des histoires est très compliquée. Pourtant à partir des archives Vaillant, on peut trouver la liste complète des aventures dans le quotidien.


- A partir de la fin de l'année 1985 toutes les histoires en 3 pages de Dicentim du n°587 de 1980 au n°849 de 1985 de Pif-Gadget fut publiées ( soit 50 histoires pour un total de 150 planches).

- Dans l'année 1986 on peus aussi ajouter 6 nouvelles histoires de notre héros ( 26 planches ) entre le n°869 et le n°887.

- Puis pour finir en 1987 c'est 66 planches des histoires du petit franc, entre le n° 851 au n° 918 de Pif-Gadget qui ont été diffusées (sauf les épisodes de la " Clef d’Or d’Inator ", surement pour cause de sortie de l'album).


Les archives du journal Vaillant font référence à des sorties de tirages de bromures et d'ozalids pour le quotidien.

A voir maintenant ci-dessous un
extrait absolument inédit de demande de planches pour le quotidien.


L’information est confirmée par le quotidien lui même (que je remercie) sans pour autant avoir fait une recherche visuelle. Le journal ne possède pas de service d’archives.

 

 









Un article copyright Frédéric Maye 2008-2009
d’après la découverte de Muzo3000
et de l’aide des journaux "La Marseillaise" et "L’écho du Centre".

Les extraits de Dicentim et Couik de cette page sont copyright Jacques Kamb, reproduction interdite.
Les illustrations sont copyright de leurs auteurs.

Reproduction interdite du texte inédit, des extraits de B.D et des documents d'archives.
Copyright DicentimBlog 2008-2009. 


(mise à jours n°4)







.

Publié par Mister Dicentim - dans dicentim
commenter cet article

commentaires

Dicentim-Intro

> Bienvenue sur le DicentimBlog le premier et unique Site/Blog sur le fabuleux dessinateur de presse (Huma, VO) et BD (Vaillant, Pif Gadget)  Jacques Kamb (1933-2015) et les séries Dicentim, Couik, Zor et Mlouf, Zup, Zou, Charlot Kolmès, Teddy Ted, Pardaran, Loustik...
> Les illustrations sont de (ou d'après) © Jacques Kamb. Avec autorisation officielle de Jacques Kamb. © Kamb/Ayants-Droit. 
> Dicentim connu aussi sous le nom de Lantti, Slanten, Vakarcs, Pesetín, МАЛЕНЬКИЙ ФРАНЦ...

Bougre-De-Recherche

Bougre-De-Menu

  MENU
  MENU II
  LIVRE D'OR
   LIENS

Tête-De-Mule !!!

Poila-Suivre

Bougre-De-Liens

    Galerie Dicentim
    As tu du Muzo
    AraPub
 ▪   Arapu Site
 ▪   BbOubliées
 ▪   Carnets de Jac
 ▪   Coffre à BD
 ▪   DicentimBlog
 ▪   Dlgdl
 ▪   Jean-Pierre Dirick
 ▪   Krapulax Forum